Plongée Tuamotu

2 jours à Mooréa avec papy et mamie, le temps des retrouvailles, et nous voilà repartis, Émilie et moi, pour un périple plongée dans les Tuamotu. Au programme, 3 atolls en 10 jours : Tikehau, Rangiroa, Fakarava.

A refaire, nous ne ferions que 2 destinations au lieu de 3 car trop de vols = trop de plongées en moins (à cause du délai de 24H avant de prendre l’avion).

Nous avons commencé par ce qui se fait de mieux en Polynésie, voire dans le monde.

Click for video

Petit « récap » de nos plongées et conseils pour les plongeurs.

Tikehau

Cet atoll est moins connu que les 2 autres. Toutefois, la passe de Tikehau est un bon entraînement pour préparer des plongées un peu plus sportives dans des passes où le courant est bien plus fort.

Les différents sites sont adaptés à des plongeurs niveau 1 et plus, car les plongées sont vraiment tranquilles.

A voir :

Tortues, napoléons, raies, requins de récif ainsi que de nombreux bancs de poissons (carangues, perches…). Il  paraît que l’on peut voir du plus gros en entrée de passe…

Le club : Api Dive / club de la pension Hotu.

Ce club a ouvert il y a peu de temps. Il dispose de matériel en bon état. Ce club est tout petit puisqu’un seul moniteur vous accueillera.

D’un côté c’est bien car on peut faire des plongées à la carte. D’un autre, il faut que l’instructeur soit au top pour passer un super moment. Et quand on lui fait remarquer qu’il manque des blocs (bouteilles d’air) sur le bateau, on commence à se poser des questions. Par contre, en plongée, rien à dire.

 

Photo Christophe K

Les sites :

La passe de Tikehau se plonge avec le courant rentrant. Malheureusement les conditions n’étaient pas au rendez-vous. Nous avons donc plongé sur le bord de passe. Nos 2 plongées ont été réalisées au même endroit.

Nos impressions :

Mitigées

Comme dit précédemment, tous les plongeurs, même peu expérimentés peuvent aller à Tikehau pour des plongées coralliennes tranquilles ce qui est un atout pour l’atoll.

Notre regret : avoir fait 2 fois la même plongée sans rentrer dans la passe.

Notre avis sur le club : on ne peut pas vous le déconseiller, mais pas non plus vous le conseiller car comme on dit chez nous : « Ça casse pas trois palmes à un calamar » !

Le petit plus :

Possibilité de voir, depuis le bateau, les raies manta près d’un motu (petit  îlot). Le club propose aussi de vous y porter pour faire du snorkeling.

Rangiroa

La passe de Tiputa est mondialement connue. Plonger là-bas c’est comme :

Gravir l’Everest pour un alpiniste

Affronter la vague de Pipeline pour un surfeur

Ou encore descendre la Vallée Blanche du Mont-Blanc pour un skieur.

 

Photo Christophe K

A voir : Du gros, du gros et toujours du gros.

Pour les gens n’aimant pas les requins, ce n’est pas la peine de mettre la tête sous l’eau. Ils sont légion dans cette partie du globe.

Au programme, des requins gris, des requins de récif (pointe noire, pointe blanche), des vols de raies léopards, des dizaines de bancs énormes (perches pagaies, bécunes et autres poissons de récif…), des napoléons à foison ainsi que des thons, carangues et barracudas.

Si l’on a de la chance, il est aussi possible de croiser le « tapete » ou requin pointe blanche de récif, le requin-tigre ou un grand requin marteau.

Mais la grande attraction de Rangiroa reste la rencontre sous-marine avec les dauphins. Un moment magique !

Le club : Yaka plongée

Photo Christophe K

Lien : yakaplongeerangiroa.com

Ce club se veut à taille humaine et il l’est. Nous avons été séduits par une philosophie de plongée qui nous convient : Plonger en toute sécurité si possible sans voir beaucoup de plongeurs. Ce qui demande de la rigueur, de l’organisation et donne beaucoup de plaisir.

L’accueil au club est au top et tous (sans exception) seront à vos petits soins dans une ambiance décontractée et très conviviale.

De plus, on retrouve de nombreux habitués, marque de la stabilité et de l’ambiance du club. En vous souhaitant d’avoir la chance de plonger avec Christophe (le toulousain). En plus d’être un très bon plongeur, il fait des photos magnifiques. Vous trouverez dans cet article, certaines de ses prises de vues. Encore merci à lui.

Les sites :

Le club plonge sur les 2 passes de l’atoll (Tiputa et Avatoru).

 

Photo Christophe K

Les plongées dérivantes avec le courant rentrant se font le matin ou l’après-midi en fonction des marées. En fin d’après-midi, le club propose également une plongée « sunset » où l’ambiance est différente avec certains poissons qui commencent à chasser.

 

Photo Christophe K

La passe de Tiputa est située à 5 minutes de semi-rigide du club.

Les plongées dans la passe sont sportives et demandent un minimum d’expérience (niveau 2 minimum) car le courant est très fort.

Nos impressions :

La rencontre avec les dauphins reste un moment magique ainsi que le mur de requins d’entrée de passe.

Photo Christophe K

 

« Quand on plonge à Rangiroa, on apprend beaucoup en peu de temps » Cette phrase de Jean-Marie (moniteur de Yaka) résonne encore dans nos têtes, tant il a raison. Et l’on a beau avoir pas mal d’expérience sous l’eau, ces immersions sont ultra-enrichissantes et formatrices.

Notre regret : Ne pas savoir quand l’on reviendra…

Notre avis sur le club : A recommander +++

Le petit plus :

Nous vous recommandons également la pension Tamatuamai, tenue par la jeune Maru. Très bon plan, pas cher, simple, proche du port et avec un super accueil. Le seul inconvénient, Maru ne fait pas demi-pension.

 

Big Five

Pour rappel, 5 animaux nous font rêver et notre tour du monde a pour but de les rencontrer pour la première fois sous l’eau :

  1. Le grand requin blanc
  2. Une baleine
  3. Le requin tigre
  4. Le requin baleine
  5. Le grand requin marteau

TOP 1/5

Nous n’avons pas pu comptabiliser les baleines de Puerto Madryn comme rencontre sous-marine car nous sommes restés sur le bateau.

Notre compteur s’ouvre donc à Rangiroa avec le grand requin marteau aperçu furtivement lors de la plongée Sunset de fin d’après-midi. En espérant pouvoir recroiser ce seigneur des mers de nombreuses fois.

Fakarava

Autre temple de la plongée mondiale : l’atoll de Fakarava

A voir :

Toutes sortes de poissons. Du gros, du petit. Des napoléons, des raies manta, des requins en tout genre, des bancs énormes… et un fond corallien beaucoup plus joli qu’à Rangiroa.

 

Photo Christophe K

Le club : O2 Plongée

Vous serez accueillis par Marion et Thibault dans ce petit club n’ayant qu’un seul bateau. Mais l’expression « il vaut mieux la qualité que la quantité » prend tout son sens ici.

L’accueil est chaleureux dans un cadre extraordinaire.

Les sites :

Le club propose de nombreux sites autour de la passe nord, la passe sud et l’atoll de Toau.

La passe sud se fait sur une journée car un peu éloignée. Fakarava sud est connue pour son mur de requins gris dans 25m de fond et les nombreuses rencontres que l’on peut faire.

Les plongées sur l’atoll de Toau sont plus sauvages.

Enfin, Fakarava nord (Garuae) est la plus connue. La plongée se fait dans la plus large passe de Polynésie (1600m) avec un courant très important. Comme pour toutes les plongées dérivantes de Polynésie, l’entrée de passe est un balcon où il fait bon s’arrêter pour voir passer de nombreux et gros poissons. Puis il suffit ensuite de se laisser « voler » dans le courant au milieu du corail particulièrement riche à Fakarava.

Nos impressions :

Nous avons également adoré plonger à Fakarava. La beauté des fonds vaut vraiment le détour.

Notre regret : Partir en n’ayant pu plonger qu’un jour sur l’atoll (passe de Fakarava nord)

Notre avis sur le club : A recommander ++

Le petit plus :

La rencontre, au mouillage du bateau, de 2 tortues en train de se papouiller tendrement.

 

Le mot de la fin

En conclusion, notre périple « plongée dans les Tuamotu » restera encore longtemps gravé dans notre mémoire tant les sites sont beaux et ne peuvent laisser indifférent. Si c’est le cas, mieux vaut raccrocher ses palmes et se mettre au twirling bâton.

Une seule chose est sûre pour nous… Tuamotu, on reviendra !

4 commentaires

  1. Michel Dupouey Répondre

    Félicitations pour votre blog super bien fait qui nous permet de suivre votre passionnante aventure.
    Papi et mamie doivent être heureux de vous avoir retrouvés.
    Embrassez-les de notre part
    Bonne continuation pour la suite et bonnes fêtes de Noël à vous 6.

    Claudie et Michel Dupouey

  2. Douat family Répondre

    Du bleu, du beau et certainement du chaud, on le sent à travers les photos!
    C’est magnifique!
    Merci pour le moment de rêve !
    Bise à vous
    N.E.W.S

  3. Pehadzic Répondre

    Chers Emilie, François, Juliette et Victor,
    je n’écris pas des commentaires mais je suis régulièrement votre blog. Bravo à tous les quatre pour ces reportages et votre sens d’écriture. On voyage avec vous.

    Joyeux Noël à vous quatre et Bonne fêtes de fin d’année !!! Soyez heureux!

    Senij@ et Meho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *