3 jours à Miami

Nous avons fait une escale prolongée de 3 jours à Miami avant de commencer réellement notre périple en Amérique du Sud.

C’est une ville pleine de contrastes, au climat plus qu’agréable, d’une diversité incroyable. Elle nous a laissés pleine d’interrogations à certains moments et admiratifs à d’autres.clic on photo for video

J’ai décidé de vous faire un petit guide pratique de 3 jours à Miami Beach avec enfants, ce que ça coûte ainsi que nos ressentis.

Arriver

A Miami, il y a 2 aéroports : Miami International et Fort Lauderlale. Nous sommes arrivés de l’un et repartis de l’autre. Concernant votre transfert depuis l’aéroport, je vous conseille de télécharger l’application Uber avant de partir. Le transfert jusqu’à Miami Beach vous coûtera entre 20 et 25 dollars (avec une voiture pour 4 personnes). C’est plus que compétitif sachant que notre hôtel nous proposait un « tarif d’ami » à 60 dollars.

Se loger

Concernant notre hôtel, nous avons certainement résidé dans le moins cher de Miami Beach, du côté de North Beach : L’Ocean Surf

Sauf que tout se passe à South Beach ! Mais ce n’est pas aux mêmes tarifs !

L’Ocean Surf a le mérite d’être propre. Les chambres (pour 4) sont des plus spartiates. Il y a de l’eau chaude, une clim qui fonctionne très bien (certes un peu bruyante). Pour 3 nuits, cela nous a couté environ 330 dollars (et oui pourtant ça fait partie des chambres les moins chères). Les chambres familiales sont au fond d’un couloir donc au calme. Le personnel est très sympathique.

Pour se loger, il y a un nombre impressionnant d’hôtels, pour tous les budgets. Entre ceux sur Ocean Drive dans un style Art Deco, les grands resorts de Middle Beach et le nôtre, vous pouvez trouver votre bonheur. Pour les amoureux de « bling-bling », il faut se poster devant les resorts et c’est le défilé de belles voitures avec des jolies filles à leur bord toujours très peu vêtues.

Parler

En terme de communication, c’est la ville qui est faite pour moi .Tout le monde parle anglais et espagnol (grosse communauté cubaine et d’Amérique centrale), les gens peuvent commencer une phrase en anglais et la terminer en espagnol. Du coup, c’est parfait pour un anglais hésitant.

Se déplacer

Pour se déplacer, il existe les trolleys bleus (petits bus bleus). Ces transports sont gratuits.

Il existe 3 circuits qui desservent tout Miami Beach. Un pour South Beach, un Middle Beach et un autre pour Collins Avenue (le nôtre donc North Beach). C’est assez sympa comme mode de transport car c’est typique. Mais tu es obligé de changer en cours de parcours pour aller jusqu’à North Beach.

Ensuite, deuxième transport essayé : les bus de ville. Il existe plusieurs lignes (pour nous la S pour aller à South Beach). Les avantages sont qu’il n’y a pas de changement et c’est plus rapide que les trolleys. L’inconvénient est que le tarif officiel est de 2 dollars 25 par personne (attention la machine ne rend pas la monnaie). Mais le tarif réel est fixé à la tête du client par le chauffeur. Au final, nous avons trouvé l’astuce en faisant les idiots de touristes avec seulement quelques dollars sur nous pour payer. Résultat : 3 dollars l’aller et 5 le retour (pour tous les 4). Les chauffeurs sont, ou très sympas, ou très pressés. Par contre, il faut bien repérer le croisement de rue pour le retour… Nous avons fait une erreur de « bleu » mais heureusement, il y a  google map !

A faire

L’activité la moins chère reste la plage et la balade sur la promenade le long de la plage.

Cette dernière est un spectacle perpétuel. Vous pouvez y voir des séances d’entrainements de bodybuildés, des filles en maillot de bain et talons-aiguilles. Il paraitrait d’après un guide, que pour la plupart ce ne sont pas des filles. Nous ne sommes pas allés vérifier. Il y a aussi plein de grosses voitures, des exclus de la société enfermés dans leur monde, ….

Sans enfants, je pense que j’aurais pu y rester la journée !

Petite parenthèse concernant la plage, l’américain est très organisé lorsqu’il part se baigner. Il arrive accompagné de toute la famille (enfants, parents, grands-parents voire arrière grands-parents). Il apporte des grosses glacières, des fauteuils posés dessus, des parasols, parfois des tonnelles. Le tout, accroché sur des trolleys à roulettes !

Il y a ensuite la balade sur Ocean Drive ainsi que sur Collins Avenue pour faire du shopping. (Pas fait car shopping interdit pour moi)

Touristic tour

Nous avons ensuite fait l’activité la plus touristique possible : le Miami Tour

Pas la formule numéro 1 ni la 2 mais le package 3 en 1.

Activité n°1 : le Tour de Miami Beach et City en bus ouvert. C’était très sympa et cela nous a donné un bon aperçu de la ville pour le peu de temps que nous y sommes restés.
Activité N°2 : la balade en bateau dans la marina de Miami pour voir les énormes villas de stars sur les ilots artificiels

Bof, bof ! On sait que Carmen Electra a un bateau à son nom. Shakira a un pélican rose gonflable dans sa piscine. David Beckam a garé sa belle Ferrari rouge en expo devant la maison. Matt Damon doit avoir des enfants car il y avait aussi des frites dans la piscine. Le mec qui a créé le viagra doit être vraiment très riche car c’est lui qui a la plus belle maison. Julio et Enrique Iglesias habitent à 3 maisons l’un de l’autre, etc…. C’est rigolo 5 minutes. Mais en même temps, le guide peut nous raconter ce qu’il veut, on ne pourra jamais vérifier ses informations. Ça donne également l’impression qu’ils se « tirent la bourre » pour avoir la plus grosse maison avec le plus gros bateau et le plus grand nombre de jets ski devant.clic on photo for video

La dernière activité : la visite dans le parc national des Everglades. C’est une réserve naturelle. Plusieurs espèces animales y vivent dont certaines sont menacées. C’est une immense mangrove.

Nous avons fait la visite sur un hydroglisseur en compagnie d’un ranger (celui que nous avons tous vu à la télé). Il joue très bien son rôle en parlant très fort. Les enfants ont été ravis même si nous n’avons pas vu d’alligator en liberté. Le ranger vous fait ensuite un petit spectacle en suivant avec des serpents et des alligators.

Cette activité 3 en 1 a duré une grosse journée. C’est une organisation bien rodée. Tout est fait pour que vous restiez dans le groupe et consommiez tous au même endroit (choisi par Miami Tour). Evitez surtout le resto du midi dans lequel on vous impose presque de manger (sous prétexte de vous donner vos billets pour les activités de l’après-midi). C’est une arnaque !

Manger

Passée l’euphorie de manger des mega burgers avec des mega sodas, au bout de 2 jours, nous cherchions les salades. C’est la partie qui m’a le plus interpellée. Avec un soupçon de culpabilité maternelle, je me suis mise en quête de trouver des fruits aux enfants. J’ai donc fait le tour des supermarchés. Ils vendent très peu de légumes et de fruits. J’ai trouvé des pommes (1,19$ l’unité) et des bananes. L’eau en bouteille est rare et chère. Vous trouvez plus facilement du coca à petit prix (2 dollars la petite bouteille d’eau alors que le coca coute le même prix pour 2litres).

Nous avons donc vite décidé, pour respecter notre budget et rentrer dans nos pantalons, de prendre les petits déjeuners dans notre chambre. Pour 11 dollars, la photo ci-joint vous montre ce que j’ai pu acheter. C’est assez cher de se nourrir.

L’avis des enfants sur Miami :

Ce que j’ai préféré :

Juliette :  » j’ai beaucoup aimé manger chez Manolo parce que les serveurs étaient très sympathiques, j’ai pu gouter une escalope à la milanaise et j’ai beaucoup apprécié. »

Victor :  » j’ai aimé être dans le bus à étage sans toit parce qu’il y avait beaucoup de vent lorsque nous roulions vite. De plus, il fallait baisser la tête pour ne pas se cogner aux branches des arbres. »

Ce que je n’ai pas aimé :

Juliette :  » Je n’aime pas me baigner lorsqu’il y a pleins d’algues dans l’océan. Je n’ai pas aimé le spectacle avec les alligators car je trouve qu’ils maltraitaient les animaux. »

Victor :  » Je n’ai pas aimé quand le monsieur jetait du sable dans la bouche de l’alligator au spectacle. »

 

Pour terminer, Miami est une ville très riche par sa mixité du point de vue de son architecture, de sa restauration et de ses quartiers (Little Havana). Tout est marqué par l’Amérique Latine et cela créé une ambiance assez agréable.

Nous avons moins aimé le coté ultra commercial. On vous vend de tout partout. Tout est gros, grand, voyant… tout est fait pour que vous consommiez tout le temps.

Nous ne sommes pas dans cet état d’esprit à l’aube de notre grande aventure.

7 commentaires

  1. Tatie T Répondre

    On a l’impression d’etre dans vos valises! Profitez bien les loulous…découverte à chaque coin de rue. Hasta luego !

  2. Hub et Hug Répondre

    Merci pour toutes ces impressions, descriptions et ressentis.. Très intéressant , vous avez vu à Miami un max en 3 jours! Au prochain épisode…

  3. Leschevin Anne Marie Répondre

    Merci ! c’est super de voyager avec vous dans notre coeur!grosses bises Anne Marie

  4. Poix Répondre

    Merci de nous faire voyager à travers vos superbes descriptions de la visite et du coût de la vie
    Vivement la prochaine étape
    Bises
    Christine

  5. Pierre et Michèle Répondre

    Super ,Génial,,,
    Vous avez raison,faites vous plaisir et vous nous faites rêver .
    A + pour la suite du séjour.
    Bises à toute la famille.
    Pierre et Michèle

  6. Pierre et Michèle Répondre

    Bonjour les voyageurs,
    Bonne fête à Juliette
    Bon dimanche
    Bises
    Pierre et Michèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *